Voitures hybrides : le Top 10 2017

En pleine expansion dans l’Hexagone, le marché des véhicules hybrides accueille chaque année de nouveaux modèles débordants d’inventivité. Grâce à des tarifs proches de leurs équivalents diesel ou essence, la vente de ces véhicules a progressé ces deux dernières années et promet de maintenir le cap à la hausse. Pendant que certains modèles phares continueront à imposer leur statut d’incontournables en 2017, des nouveautés feront également leur apparition. Revue de détail de 10 véhicules hybrides à ne pas manquer cette année, classés par prix progressifs.

Yaris-Hybride

Toyota Yaris (finition Technoline)

Egalement disponible sur la version 100% thermique, la finition Technoline comprend les avantages du pack Toyota Safety Sense, à savoir l’alerte de franchissement de ligne, le freinage d’urgence, la gestion automatique des feux de route, ainsi que le pack Confort.

Concernant la motorisation, cette citadine hybride combine un moteur essence 1,5l de 61 ch à un bloc électrique de 25 ch. Elle consomme une moyenne de 3,1l tous les 100 km et émet environ 75g de CO2 par kilomètre.

Yaris hybride Technoline est proposée à partir de 20 325 euros, soit un prix très concurrentiel.

CHR-hybride

Toyota C-HR Hybride  

Le Toyota C-HR est le premier crossover hybride compact proposé par la marque. Avec sa motorisation hybride, le véhicule issu de la 4ème génération de la Toyota Prius est commercialisé en France depuis novembre 2016. La version 2017 sera donc le second modèle de Toyota à être équipé de la quatrième génération du groupe motopropulseur hybride du constructeur aux Trois Ellipses.

Avec 122 chevaux de puissance maximale et 142 Nm de couple, le système hybride du véhicule se compose d’un moteur 1.8l essence et d’un moteur électrique de 52kW alimenté par des batteries NiMH de 1,31 kWh. Ce mécanisme permet au véhicule de rouler 2 kilomètres sans émettre un gramme de C02. Insuffisant pour imaginer des parcours réalisés totalement en électrique, mais très utile pour abaisser la consommation de carburant.

La vitesse de pointe annoncée est de 170km/h et le 0 à 100km/h est abattu en 11 secondes.

S’il n’est pas encore capable de conduite autonome, le C-HR Hybride peut tourner le volant, freiner et passer des phares aux feux de croisement, le tout sans l’intervention du conducteur. La version de base est à 28 500 euros.

On regrettera néanmoins la visibilité réduite de la lunette arrière et le manque de vigueur des relances, qui entrainent une bruyante sensation de patinage.

Mondeo-Hybrid

Ford Mondeo hybride

Lancée en février 2015, la Mondeo hybride s’inscrit dans la logique d’hybridation de la gamme Ford. Première de la marque à être commercialisée en Europe, l’automobile reçoit un groupe propulseur inspiré des modèles japonais alliant un moteur essence à un module hybride ainsi qu’à une boîte automatique. Le moteur essence est un 2.0 iVTC de 140ch et l’addition du moteur électrique permet de délivrer une puissance globale de 187ch. Tout ce mécanisme alimente une batterie lithium-ion de 1,4 kWh.

Si la Mondeo tient son rang de routière grâce à une conduite agréable et une assise confortable, la direction assistée alimentée électriquement est quelque peu décevante du fait d’une sensation trop artificielle dans les virages. La consommation du véhicule est basse pour une berline aussi imposante puisqu’elle est de 6,4l tous les 100km.

Le tarif de cette berline reste aussi parmi les plus compétitifs du marché puisqu’il est de 33 700 euros.

Golf-GTE

Volkswagen Golf GTE

Si la Golf fait partie des véhicules proposant le plus de variantes possibles, contribuant à son mythe de l’automobile allemande, elle est également déclinée, depuis deux ans, en version hybride rechargeable. L’architecture de la voiture reste la même et a été pensée pour accueillir la technologie hybride-rechargeable sans être agrandie (seul le coffre a perdu un petit peu de son volume).

La Golf GTE tente d’associer ce qu’il y a de meilleur dans les mondes du full electric et de l’hybride. Ainsi, elle offre 50 km d’autonomie en mode intégralement électrique et une consommation mixte de 1,5l en mode hybride. Bien qu’il s’agisse d’une consommation théorique, ce chiffre est remarquablement bas. L’action simultanée des deux moteurs permet des poussées vigoureuses à faible régime. Néanmoins, le véhicule est trop lourd pour réussir à freiner en douceur.

Ses 34 500 euros font de Volkswagen Golf GTE l’une des hybrides rechargeables les plus abordables, voire des plus désirables.

Prius-plugin

Toyota Prius IV Rechargeable

Représentant la première voiture rechargeable présentée sur tout le marché automobile, Toyota Prius s’est offert un second souffle avec la version Prius IV plug-in hybrid. Commercialisée depuis 2016 en Europe, la voiture a une autonomie d’environ 15 km en mode électrique et reprend une motorisation essence-électrique de 122ch. Le plancher du coffre de 360 litres cache une batterie lithium-ion de 8,8 kWh.
Pourvue d’un nouveau chargeur embarqué 3 kW, la batterie de cette berline compacte fait le plein d’énergie en 3h10 sur une prise de courant domestique ou en 2 heures sur une borne de recharge publique type Autolib’.

La consommation de la Prius Rechargeable se limite en cycle théorique à 1l/100 km et à 22g de CO2 émis par kilomètre. Pour économiser l’énergie électrique et maximiser l’autonomie du véhicule, la berline est dotée d’une pompe à chaleur ainsi que d’un toit solaire. Pour être compétitif, Toyota propose ce modèle à partir de 35 000 euros.

Hyundai-Ioniq-plugin-hybrid

Hyundai Ioniq Plug-in

Si elle existe aussi en version électrique, Hyundai Ioniq se décline également en deux versions hybrides : une classique (mild-hybrid) et une rechargeable (Plug-in). La commercialisation de cette dernière est prévue pour janvier 2017.

La marque n’a pour l’instant dévoilé ni le prix du véhicule ni sa date de commercialisation. Quelques informations ont tout de même été partagées lors du salon de Genève 2016. L’automobile devrait en effet conserver le même moteur thermique de 1,6l que la version hybrid  et la même puissance cumulée de 141 ch. Son moteur électrique de 61 ch et sa batterie de 8,9 kWh plus conséquents permettront cependant à la version plug-in de rouler sur près de 50km sans aucun bruit, car totalement en électrique. Sa transmission, confiée à une boîte robotisée, la rendra agréable à conduire. Cerise sur le gâteau, le véhicule consommera 1.4 l par kilomètre et émettra 32 g de CO2/km.

BMW330e

BMW 330e hybride

Dévoilée lors du salon de Francfort 2015, la 330e de BMW est un modèle hybride rechargeable pour compléter la version diesel.  Les équipements restent tout aussi modernes que d’accoutumée : de la boîte automatique au câble de recharge pour prise domestique en passant par la double sortie d’échappement ou la climatisation tri-zone. Un manque de sportivité est cependant noté à la conduite dû à des accélérations linéaires et un moteur thermique bruyant.

Elle réunit un moteur essence 4 cylindres de 184ch et 290 Nm et un moteur électrique de 88ch et 250 Nm. Ce dernier est d’ailleurs relié à une batterie plug-in de 7,6 kWh qui se recharge en 3h15 sur une prise domestique, en 2h15 avec un dispositif de recharge murale rapide de 16 ampères. BMW 330e dispose d’une autonomie en full electric de 30 à 40 km et sa consommation est d’environ 6l/100km.
Son prix est de 45 950 euros.

MercedesC350PIH

Mercedes Classe C 350 e

Mercedes Classe C 350 e fait partie du club des SUV rechargeables à vocation familiale. Il associe un 4 cylindre essence de 211 ch à un moteur électrique de 68 ch de puissance.

Fortement complimenté pour son style, son assise haute facilitant l’accès à bord ainsi que le confort de son siège conducteur, l’hybride cache sous son capot un moteur thermique à turbocompresseur délivrant un couple cumulé de 600 Nm. Pour recharger le pack batterie (lithium-ion de 8,7 kW/h), il faut compter environ deux heures sur une borne de recharge spécifique et 6h sur une installation électrique domestique. Le modèle dispose d’un réservoir d’une contenance de 50 litres d’essence, dont environ 6 litres seront consommés tous les 100km (en mode hybride).

Le conducteur a le choix entre 4 modes de conduite différents selon la distance qu’il compte parcourir et la pointe de vitesse souhaitée. Le prix de cette Mercedes démarre à 55 950 euros en finition Executive (voire 57 500 euros pour la finition Sportline).

VolvoXC90pluginH

Volvo XC90 T8 Twin Engine

Second modèle hybride rechargeable proposé par Volvo, le Volvo XC90 hybride est disponible en France depuis janvier 2016.

Avec sa motorisation T8 Twin Engine, l’automobile rechargeable associe un moteur essence de 320ch et un moteur électrique de 87ch. Grâce à cette combinaison, le système est capable de développer jusqu’à 407 chevaux. Une puissance qui permet une accélération vigoureuse avec un 0 à 100km/h abattu en 5,6 secondes et une vitesse de pointe de 230km/h. La capacité énergétique de la batterie lithium-ion est de 9,2 kWh. Elle permet une autonomie de 43km en cycle NEDC.

Pour ce qui est de la consommation, le XC90 annonce une moyenne de 2,1l/100 km, soit l’équivalent de 49 grammes de CO2/km. Pour une recharge complète de la batterie, il faut compter 2h30 sur une prise standard. Aucun mode de charge rapide n’est proposé.

Le véhicule est proposé en quatre niveaux de finition dont les tarifs varient, hors options, entre 79 500 euros et 90 340 euros.

AudiQ7-e-tron

Audi Q7 e-tron

Dans une volonté de renforcer sa position sur le marché chinois, Audi a décidé d’élargir sa gamme e-tron. Disponible depuis l’été 2016, le Q7 est le second modèle hybride rechargeable de la marque allemande. Sa spécificité tient de sa motorisation plug-in hybride diesel inédite. De fait, le système réunit un moteur diesel 3.0 TDI 6 cylindres de 258 ch et 600 Nm et un moteur électrique de 94 kW et 350 Nm intégré à la boîte triptronic à 8 rapports. Audi Q7 e-tron affiche donc une puissance cumulée de 373 ch et un couple de 700 Nm.

Côté performances, il abat le 0 à 100 km/h en 6 secondes et peut atteindre une vitesse de pointe de 225 km/h. En intégrant l’autonomie de la batterie au cycle court normalisé, la consommation théorique tombe à 1,7l/100km, pour 50 grammes de CO2/km.

La batterie affiche une capacité énergétique de 17,3 kWh et jusqu’à 56km d’autonomie en cycle NEDC. Pourvu d’un chargeur embarqué AC de 7,2 kW, le véhicule est compatible avec la charge accélérée. Pour les autres moyens de recharge, il faut compter 4 heures avec une wall-box (système de recharge murale) et 10 heures sur une prise domestique.

Le coût du véhicule (hors options) varie entre 81 500 euros et 99 500 euros selon le niveau de finition choisi.

A noter :

Pour certains de ces véhicules hybrides, le bonus écologique n’est plus accordé en 2017. Pour être éligible, il faut à présent que ce type d’automobile émettant moins de 110g de C02/Km soit pourvu d’un moteur présentant une puissance sur 30 minutes inférieure à 10 kW.

Application Le Mobiliste