Voitures électriques : le Top 6 2018

voitures électriquesTOP 5 voitures électriques Le MobilisteTOP 5 voitures électriques Le Mobiliste

Revue de détail de 6 voitures électriques à ne pas manquer en 2018. Grâce aux subventions accordées par l’État à l’achat, les voitures électriques (VE) séduisent de plus en plus de Français. Leur intérêt écologique, leur douceur de fonctionnement et un « plein » à faible coût y sont pour beaucoup. Face à une telle demande, l’offre ne cesse de croître. En 2018, 6 modèles seront incontournables. Passage en revue des valeurs sûres de la voiture électrique.

Renault ZOE ZE 40

Renault ZOE Z.E.40

Disponible depuis 2012, la ZOE de Renault a connu quelques évolutions ces deux dernières années. Dotée d’un moteur plutôt sobre, la reine française des voitures électriques pouvait déjà parcourir jusqu’à 170 km en usage réel. Mais depuis fin 2016, Renault va encore plus loin en annonçant 400 km théoriques (normes NEDC). Une autonomie rendue possible par une capacité énergétique doublée, passée de 22 à 41kWh pour 1 500 euros de plus que l’ancienne version. En effet, le prix de base de ZOE est de 23 700 euros, hors bonus écologique déductible de 6 000 euros accordé par l’État (voire 8 500 euros dans le cas d’une reprise d’un vieux modèle diesel).

L’équipement a également été amélioré avec des rétroviseurs rabattables électriquement, des jantes alliage de 16 pouces sur le niveau Intens et un intérieur tout confort avec GPS, Bluetooth, écran tactile 7 pouces et climatisation.

Pour refaire le « plein », il est conseillé d’installer une Wallbox de 7,4kWh qui permettra une recharge complète en 7h30 (lorsqu’il faut 25h pour une prise domestique). Ce dispositif de recharge mural sera facturé 500 euros.

Bémol devenu une force, au coût initial de la voiture s’ajoute le prix de location de la batterie puisque celle-ci ne peut être achetée. Des contrats de location mensuelle sont proposés par Renault (cliquez ici). Cela permet un retrofit (opérations de mise à jour de la batterie) qui stabilise la valeur de la voiture sur le marché de l’occasion.

Visionnez notre essai de la Renault ZOE Z.E.40


 nissan-leaf-2018 

Nouvelle Nissan LEAF 2018 40 kWh

Commercialisée pour la première fois en 2011, la Nissan LEAF avait cette année-là été élue voiture de l’année. Son manque d’autonomie et des bornes de recharges rapides trop éloignées ont cependant eu raison de sa popularité, en France du moins. Avec la sortie en début d’année de la nouvelle Nissan LEAF, la firme japonaise confirme son aptitude à s’améliorer. De fait, la nouvelle batterie lithium-ion a vu sa capacité passer de 30 à 40 kWh. La LEAF roule ainsi avec 380 km d’autonomie contre 200 km pour l’ancien modèle. Compatible avec les bornes publiques ainsi qu’avec les QuickCharger déployés grâce au soutien de Nissan, le véhicule ne devrait plus poser problème pour les longs trajets.

Un nouveau design très réussie, une autonomie quasiment doublée et un plaisir de conduite amélioré devraient assurer les première places du marché VE à l’iconique japonaise électrique. Intéressant, une option pack confort incluant un volant et des sièges chauffants consommant peu d’énergie est également proposée.

Son prix de base est en effet de 33 900 euros (version VISIA) hors bonus écologique de 6 000 euros. Il évolue selon les versions : 35 300 euros en finition de base Acenta, 37 100 euros en finition N-Connecta et 38 900 euros en finition supérieure Tekna.

Toutes les offres de la nouvelle Nissan LEAF 2018 sont proposées ici. 

Visionnez notre essai de la Nissan LEAF 2016


BMW i3 94 Ah 170 ch 

BMW i3s 94 Ah 184 ch

Le premier modèle de l’i3 a été commercialisé par BMW en 2013. Représentant la quatrième voiture électrique la plus demandée en France, elle y assure 4,9% des ventes de BMW. La marque a aujourd’hui décidé de faire évoluer ce modèle en l’étoffant d’une batterie de plus grande capacité, soit de 94Ah (Ampère-heure) pour 33kWh et d’une autonomie de 200 km (voire 330 km pour le modèle REX, doté d’un prolongateur d’autonomie, range extender en anglais).

Le frein moteur constitue l’un des points forts de l’i3, puisqu’il permet de ralentir en douceur sans avoir à actionner la pédale de frein. Très utile sur cette toute dernière version BMW i3s qui développe 270Nm de couple. Une version plus nerveuse et plus sportive de la célèbre allemande électrique.

Gage de modernité et de légèreté, la voiture possède une structure en plastique renforcée de fibre de carbone et des portes arrière à ouverture inversée qui facilitent l’accès à bord. Selon BMW, 30 minutes suffisent à recharger la voiture à 80% en bornes et seulement 8h pour une recharge complète en utilisant une prise classique.

Son prix démarre à 41 700 euros hors bonus de 6 000 euros et peut atteindre les 47 300 euros sans présence de REX (cliquez ici).

Seul inconvénient : pour le modèle REX, un petit bourdonnement se fait entendre lorsque la voiture roule, conséquence du moteur thermique alimentant la batterie (à noter que le moteur thermique n’agit absolument pas comme il le ferait sur une voiture hybride et sert uniquement à relayer la batterie en générant de l’électricité lorsque celle-ci est épuisée).


Hyundai Ioniq Electrique

Hyundai Ioniq Electric

Si elle existe en version hybride et hybride rechargeable, la Ioniq Electric de Hyundai se décline également en un modèle 100% électrique. Avec sa batterie lithium-ion de 29kWh, elle permet à la marque coréenne de se démarquer de ses concurrentes sur le marché des voitures électriques. Cette berline tricorps permet en effet une conduite quasi sportive grâce à ses accélérations dynamiques (0 à 100km/h abattu en moins de 10s) et à son système de freinage qui propose quatre niveaux d’utilisation (de nul à fort).

L’autonomie dépend alors du niveau de frein de moteur choisi. Avec le premier niveau (nul), la voiture peut rouler entre 200 et 250 km en conditions réelles avant d’être réapprovisionnée. Et lorsque arrive le moment de la recharge, celle-ci peut s’effectuer selon différents niveaux de puissance : 6,6kW, 50kW et 100kW avec une borne adaptée. Dans ce dernier cas de figure, vingt minutes suffisent pour faire le plein. Ioniq Electric s’adapte parfaitement aux longs trajets.

Le véhicule est vendu 35 850 euros avec sa batterie et un bonus de 8 500 euros est même offert à ceux qui se sépareraient d’un diesel de plus de 10 ans (cliquez ici).

Visionnez notre essai de la Hyundai Ioniq 100% électrique


Volkswagen eGolf 2018 

Volkswagen e-Golf II

La deuxième génération de Volkswagen e-Golf est propulsée par un moteur 100% électrique de 100 kW, l’équivalent chez ses cousines thermiques de 134 ch. Elle possède un couple de 270 Nm pour une vitesse maximale de 150 km/h. Cette automobile dévore le 0 à 100 km/h en 9,6 secondes (80 à 120 km/h en 8 secondes). Des performances plus que raisonnables pour un plaisir de conduire évident.

La barrière psychologie des moins de 200 km d’autonomie est tombée. Elle est équipée d’une batterie lithium-ion d’une capacité de 35,8 kWh pour une autonomie de 300 kilomètres et à peine 323 kilos sur la balance. Juste de quoi lui donner de belles formes et ainsi doubler ses performances. Que dire du récupérateur d’énergie qui fait si bien son travail. Lorsque nous l’avons utilisé, nous avons vraiment récupéré de l’autonomie.

Pour vous l’offrir, il vous faudra débourser 39 350 euros (hors bonus écologique de 6 000 euros). Un chiffre qui posé comme ça peut paraitre élevé mais à y regarder de plus près, avec toutes les options que cette automobile embarque, le prix n’est pas si éloigné que ça de sa fausse jumelle thermique.

Les offres Volkswagen de l’e-Golf II sont disponibles ici.

Notre essai de la Volkswagen eGolf II


Jaguar I-Pace

Jaguar I-Pace

Jaguar signe un élégant SUV comme premier véhicule électrique, là où la concurrence se rue sur les citadines. L’I-Pace est racé et offre des caractéristiques de très haut niveau. Pour sa première, la marque anglaise n’a pas fait les choses à moitié. Un groupe motopropulseur de 400 ch pour un couple de 696 Nm. Sa transmission 4 roues motrices intégrale permet à l’I-PACE d’accélérer de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes.

Niveau autonomie, la marque annonce 480 km. Une grande autonomie due à une batterie lithium-ion de 90 kWh. L’I-Pace mesure 4,68 m de long (2,01 m de large, 1,56 m de haut et 2,99 m d’empattement) et pèse plus de 2,2 tonnes.

Trois finitions sont disponibles: « S », « SE » et « HSE » ainsi qu’une série spéciale de lancement baptisée « First Edition » pour des prix allant de 78 380 à 102 570€.

Un peu plus abordable qu’une Tesla Model X, elle ne possède pas d’équivalent de la fonction Autopilot. Passée cette petite déception, a-t-elle les arme pour chasser la Model X ?

Visionnez notre Essai de la Tesla Model X

A noter sur les sorties de voitures électriques :

D’autres véhicules électriques sortiront en 2018. Nous vous tiendrons informés. Le marché attend toujours de bonnes nouvelles de l’Opel Ampera-e. Une voiture aux prouesses technologiques (520 km d’autonomie) qui laissaient présager un avenir radieux à cette voiture électrique. Les livraisons se font encore au compte-gouttes en Europe et les prix ont déjà augmenté.

Nous aurions pu intégrer à ce top 6, un modèle ultra-urbain comme la Smart Electric Drive

Visionnez notre essai de la Smart 100% électrique

Enregistrer

Enregistrer