Voitures électriques : le Top 5 2017

Revue de détail de 5 voitures électriques à ne pas manquer en 2017. Grâce à des subventions accordées par l’État à l’achat, les voitures électriques (VE) séduisent de plus en plus de Français. Leur intérêt écologique, leur douceur de fonctionnement et un « plein » à faible coût y sont pour beaucoup. Face à une telle demande, l’offre devrait croître. En 2017, 5 modèles à moins de 50 000 euros seront incontournables. Passage en revue.

Renault ZOE ZE 40

Renault ZOE Z.E.40

Disponible depuis 2012, la ZOE de Renault a connu quelques évolutions ces deux dernières années. Dotée d’un moteur plutôt sobre, cette voiture électrique pouvait déjà parcourir jusqu’à 170 km en usage réel. Mais cette année, Renault va encore plus loin en annonçant 400 km théoriques (normes NEDC). Une autonomie rendue possible par une capacité énergétique doublée, passée de 22 à 41kWh pour 1 500 euros de plus que l’ancienne version. En effet, le prix de base de ZOE est de 23 600 euros, hors bonus écologique déductible de 6 000 euros accordé par l’État (voire 10 000 euros dans le cas d’une reprise d’un vieux modèle diesel).

L’équipement a également été amélioré avec des rétroviseurs rabattables électriquement, des jantes alliage de 16 pouces sur le niveau Intens et un intérieur tout confort avec GPS, Bluetooth, écran tactile 7 pouces et climatisation.

Pour refaire le « plein », il est conseillé d’installer une Wallbox de 7,4kWh qui permettra une recharge complète en 7h30 (lorsqu’il faut 25h pour une prise domestique). Ce dispositif de recharge mural sera facturé 500 euros.

Petit bémol : l’absence de capteurs de pluie et de lumière. De plus, au coût initial de la voiture s’ajoute le prix de location de la batterie puisque celle-ci ne peut être achetée. Des contrats de location mensuelle sont proposés par Renault (cliquez ici).

 

 

Nissan LEAF 30 kWh 

Nissan LEAF 2016 30 kWh

Commercialisée pour la première fois en 2011, la Nissan LEAF avait cette année-là été élue voiture de l’année. Son manque d’autonomie et des bornes de recharges rapides trop éloignées ont cependant eu raison de sa popularité, en France du moins. Bien que la firme japonaise en ait plusieurs fois amélioré certains aspects, elle prévoit pour cette année une version beaucoup plus évoluée. De fait, la nouvelle batterie lithium-ion pourrait voir sa capacité passer de 30 à 60 kWh. La LEAF roulerait ainsi avec 350 km d’autonomie contre 200 km actuellement. Compatible avec les bornes publiques ainsi qu’avec les QuickCharger déployés grâce au soutien de Nissan, le véhicule ne devrait plus poser problème pour les longs trajets.

Une option pack confort incluant un volant et des sièges chauffants consommant peu d’énergie est également proposée. Pour l’édition 30 kWh de la voiture électrique la plus vendue au monde, le surcoût est de 2 000 euros par rapport à la version 24kWh. Son prix de base est en effet de 31 355 euros mais évolue selon les versions : 35 255 euros en finition de base Acenta, 37 655 euros en finition supérieure Tekna.

Des offres de location de batterie Leaf sont par ailleurs proposées par Nissan (cliquez ici).

 

 

BMW i3 94 Ah 170 ch 

BMW i3 94 Ah 170 ch

Le premier modèle de l’i3 a été commercialisé par BMW en 2013. Représentant la quatrième voiture électrique la plus demandée en France, elle y assure 4,9% des ventes de BMW. La marque a aujourd’hui décidé de faire évoluer ce modèle en l’étoffant d’une batterie de plus grande capacité, soit de 94Ah (Ampère-heure) pour 33kWh et d’une autonomie de 200 km (voire 330 km pour le modèle Rex, doté d’un prolongateur d’autonomie, range extender en anglais). Le frein moteur constitue l’un des points forts de l’i3, puisqu’il permet de ralentir en douceur sans avoir à actionner la pédale de frein.

Gage de modernité et de légèreté, la voiture possède une structure en plastique renforcée de fibre de carbone et des portes arrière à ouverture inversée qui facilitent l’accès à bord. Selon BMW, 30 minutes suffisent à recharger la voiture à 80% en bornes et seulement 8h pour une recharge complète en utilisant une prise classique.

Son prix démarre à 36 690 euros hors bonus de 6000 euros (cliquez ici).

Seul inconvénient : pour le modèle Rex, un petit bourdonnement se fait entendre lorsque la voiture roule, conséquence du moteur thermique alimentant la batterie (à noter que le moteur thermique n’agit absolument pas comme il le ferait sur une voiture hybride et sert uniquement à relayer la batterie en générant de l’électricité lorsque celle-ci est épuisée).

 

 

Hyundai Ioniq Electrique

Hyundai Ioniq Electric

Si elle existe en version hybride et hybride rechargeable, la Ioniq Electric de Hyundai se décline également en un modèle 100% électrique. Avec sa batterie lithium-ion de 29kWh, elle permet à la marque coréenne de se démarquer de ses concurrentes sur le marché des voitures électriques. Cette berline tricorps permet en effet une conduite quasi sportive grâce à ses accélérations dynamiques (0 à 100km/h abattu en moins de 10s) et à son système de freinage qui propose quatre niveaux d’utilisation (de nul à fort).

L’autonomie dépend alors du niveau de frein de moteur choisi. Avec le premier niveau (nul), la voiture peut rouler entre 200 et 250 km en conditions réelles avant d’être réapprovisionnée. Et lorsque arrive le moment de la recharge, celle-ci peut s’effectuer selon différents niveaux de puissance : 6,6kW, 50kW et 100kW avec une borne adaptée. Dans ce dernier cas de figure, vingt minutes suffisent pour faire le plein. Ioniq Electric s’adapte parfaitement aux longs trajets.

Le véhicule est vendu 35 850 euros avec sa batterie et un bonus de 10 000 euros est même offert à ceux qui se sépareraient d’un diesel de plus de 10 ans (cliquez ici).

 

 

Voitures électriques Opel Ampera-E 

Opel Ampera-E

Ampera-E d’Opel, qui devrait reprendre les principales caractéristiques de l’américaine Chevrolet Bolt, sera commercialisée au printemps 2017. Si le véhicule reprend la même motorisation que la Bolt, il sera néanmoins doté d’un bloc électrique fourni par LG délivrant 204 chevaux de puissance. Opel promet pour cette automobile une vitesse maximale de 145km/h et une capacité à passer de 0 à 100km/h en moins de 7 secondes, suffisamment rare chez les voitures électriques pour être signalé (cliquez ici).

Le groupe LG fournira également la batterie lithium-ion de l’Ampera-E et celle-ci devrait posséder 60 kWh d’énergie.  Pour un temps de recharge de 30 minutes, la voiture promet une autonomie de 150 km avec une recharge en borne publique, 12 km avec une recharge en station à domicile et 6km avec une prise de courant. Complètement chargé, le véhicule devrait rouler avec une autonomie de 400km.

Des options seront évidemment proposées : un pack confort comprenant sièges en cuir, places arrière chauffantes et système audio Bose, ainsi qu’un pack « assistance » permettant de détecter le trafic, les alertes de franchissement de ligne et une caméra de recul.

En Norvège, où le modèle est déjà proposé, la voiture électrique est vendue à 33 000 euros. Le prix français ne devrait pas être bien différent de celui-ci.

 

A noter :

D’autres véhicules électriques seront également proposés en 2017, mais plusieurs d’entre eux n’arriveront qu’au début du second semestre, à l’image de l’eGolf deuxième génération de Volkswagen, qui verra son autonomie poussée à 300 km.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Amazon_X-mas_3