L’avenir de la voiture électrique passera par le marché de l’ occasion

AutoVisual

Peut-on acheter sa voiture électrique d’ occasion ? Existe-t-il un marché du véhicule électrique (VE) d’ occasion ? Où en acheter ? Est-ce risqué ? A quel prix ? Toutes ces questions méritent des réponses. Avec l’électrification du parc, l’industrie automobile opère l’une de ses plus grandes révolutions et elle le fait à toute vitesse. A cette allure, il est légitime de voir le marché du VE d’occasion s’étoffer et permettre des affaires à l’achat ou au leasing.

En France, 6 millions de transactions de véhicules d’occasion (VO) sont effectuées chaque année soit plus des 2/3 des transactions automobiles globales (neuf et occasion compris). Il est clairement établi que le véritable marché automobile à particuliers est celui du VO. Pourtant les professionnels de la distribution automobile ne gèrent que 1/3 de ces transactions, le reste étant la chasse gardée des particuliers entre eux. En ce qui concerne le VE l’offre est majoritairement tenue par les professionnels ce qui est une bonne chose. La jeunesse du marché de l’électrique oblige à être conseillé et suivi par des professionnels qualifiés. Il faut être sûr d’avoir une garantie digne de ce nom et du véhicule que l’on achète. En passant par des sites comme Autosphere vous aurez le choix pour trouver une voiture électrique d’occasion garantie.

Une voiture électrique neuve coûte chère. Cet achat ne concerne majoritairement que les leasings aux professionnels et les entreprises avides de mobilité économique et écologique. C’est là tout le potentiel de ce marché et tout l’intérêt pour le futur client. Ainsi après 4-5 ans les retours de location longue durée sont légions. Les plus malins verront tout de suite les bonnes affaires. A titre d’exemple, à la minute où vous lisez ces lignes, vous pouvez trouver des Renault ZOE Life à -155% de leur valeur neuve alors qu’elles n’ont pas plus de 4 ans et moins de 50 000 kilomètres. Rappelons tout de même qu’en France la transaction moyenne pour une voiture d’occasion est de 15 590 euros*. A ce prix là vous trouverez énormément de modèles attractifs parmi les stocks de voitures électriques d’occasion.

La décote n’est pas toujours notre ennemie

C’est une critique récurrente faite aux VE, « elles perdent trop de valeur » ; « on ne peut pas calculer leur valeur résiduelle ». Ne crions pas à la sorcellerie tout de suite mais saluons un certain pragmatisme économique. La cote actuelle des VE prend en compte les subventions à l’achat neuf (jusque 8 500 euros en 2018) ainsi que l’amortissement du premier leasing. La demande est également naissante donc l’offre s’adapte. Voyez-vous comme des Early Birds. Acheter son VE d’occasion est totalement bénéfique pour les particuliers qui n’ont pas à porter une décote trop importante et l’obsolescence technologique de la voiture.

Si en plus vous décidez de louer la batterie vous avez tout compris. Gardez en tête qu’une batterie de voiture électrique n’est pas la voiture électrique. La batterie a sa propre vie et son cycle économique est plus proche de celui du téléphone portable. Alors si vous êtes du genre à acheter un téléphone portable 1 200 euros qui n’en vaudra plus que 600 à peine 6 mois plus tard, visez le ministère de l’économie à Bercy. Vous êtes plus que qualifié. 

L’offre de VE d’occasion est déjà là

Preuve que le marché des véhicules d’occasion électrique se structure, Autosphère, spécialiste de la vente, du financement et de la reprise auto, dédie une partie entière de son site de vente à l’électrique. Ce site qui compte une multitude de modèles disponibles immédiatement appartient au géant de la distribution automobile PGA Motors, le n°1 français. Ce n’est pas un hasard si vous trouverez chez eux un stock important de véhicules 100% électriques.

De la citadine en passant par l’utilitaire, le stock de VE y est complet. C’est un indicateur majeur de la situation de la voiture électrique sur le marché de l’occasion. De notre côté nous avons relevé quatre modèles qui méritent votre attention :

  • Tesla Model X 90S
  • Nouvelle NISSAN LEAF 
  • Renault ZOE
  • Peugeot Partner électrique

N’oublions pas que la demande arrive à grand pas (plus de modèles disponibles et une nouvelle réglementation) et les usines ne pourront pas produire suffisamment vite (délai supérieur à 6 mois d’attente). La demande se reportera directement sur le VO et le stock disponible. Et que se passe-t-il quand la demande et supérieure à l’offre ? Pas besoin de vous faire un dessin.

* Etude l’Argus 2018