Voiture autonome : attention aux bouchons !

voiture autonome

La collaboration de l’industrie automobile sera nécessaire pour éviter les embouteillages dus aux véhicules autonomes, analyse un livre blanc de HERE et SBD

Le spécialiste des services Cloud de localisation et l’analyste explorent l’impact qu’auront sur le trafic automobile l’intensification des niveaux d’automatisation des véhicules et leur adoption par les automobilistes. Ils réfléchissent aux moyens dont dispose l’industrie automobile pour gérer la coexistence de véhicules traditionnels et autonomes et les difficultés que cela pose à moyen terme.

Paris, France (19/07/2016) – Un livre blanc publié conjointement par HERE et SBD prévient que l’automatisation croissante des véhicules risque d’accroître les embouteillages dans un avenir proche, à moins que l’industrie automobile intensifie ses efforts de collaboration pour rendre la transition la plus fluide possible.

« Les véhicules autonomes vont potentiellement révolutionner la mobilité à long terme, et améliorer radicalement la sécurité sur les routes. Mais la progression vers une autonomisation complète des voitures est semée d’embûches, et pourrait créer des complications inattendues à court terme. Les acteurs du secteur automobile et les autorités publiques devront travailler ensemble pour éviter ces complications, afin de gagner la confiance des utilisateurs et d’obtenir les bénéfices sociétaux associés à ces technologies », explique Andrew Hart, directeur chez SBD et co-auteur de l’étude.

Selon les auteurs, l’ampleur de l’impact des véhicules automatisés sur l’encombrement du réseau routier sera déterminée par deux facteurs : le niveau d’automatisation des véhicules, et le niveau d’adoption de ces véhicules par les consommateurs.

Des niveaux d’automatisation basiques pourront avoir un faible impact positif de diminution des embouteillages, mais des niveaux d’automatisation supérieurs les aggraveront tant que la proportion de véhicules automatisés reste faible.

Pour maîtriser le risque d’intensification des embouteillages lors de ces périodes de transition, les auteurs invitent les représentants de l’industrie automobile à délaisser le modèle selon lequel chaque voiture autonome est responsable d’elle-même, au profit de véhicules autonomes collaboratifs (Collaborative Autonomous Cars). Cela suppose un effort collectif pour supprimer les silos d’information et établir des passerelles d’échange de données des véhicules, du réseau routier et des infrastructures conjointement avec les organismes des transports locaux, régionaux et nationaux.

« La puissance combinée des données des capteurs routiers et embarqués dans les véhicules, des véhicules autonomes et des services sophistiqués de localisation en temps réel finira par diminuer les embouteillages », explique Carrie Cox de HERE, co-auteur de l’étude. « Mais pour y arriver, il faut sensibiliser tous les acteurs de l’industrie automobile à la nécessité de bâtir l’infrastructure numérique nécessaire et de la déployer à grande échelle. Un effort collectif de collaboration s’impose pour préparer les meilleures conditions de transition des automobilistes et des opérateurs routiers à l’ère des véhicules automatisés. »

Les auteurs décrivent comment l’intensification de l’automatisation représente plus une transition qu’un basculement suite auquel les routes seraient empruntées exclusivement par des véhicules autonomes. Selon SBD, 11 millions de voitures commercialisées en 2016 en Europe, aux Etats-Unis et en Chine seront équipées de systèmes d’assistance, du type régulateur de vitesse, système de freinage automatique d’urgence ou correcteur de trajectoire. A partir de 2020, les constructeurs automobiles ont annoncé qu’une nouvelle génération de véhicules autonomes verra le jour avec des systèmes d’automatisation de niveaux 4 à 5, permettant aux automobilistes de déléguer la conduite au véhicule.

Cliquez ici pour télécharger la synthèse de l’étude et le livre blanc complet. Une interview des auteurs et des compléments d’information sont aussi publiés sur le blog HERE 360.

HERE collabore avec des agences gouvernementales de gestion des transports du monde entier pour organiser des déploiements pilotes de technologies avancées de gestion du trafic, dont les tout premiers systèmes d’alerte de véhicule connectés au réseau cellulaire en Europe et en Amérique du Nord. Le système de transport intelligent utilise le réseaux cellulaire et le service cloud de localisation de HERE pour recevoir rapidement, analyser, vérifier et distribuer des informations de sécurité critiques, concernant des accidents ou des conditions climatiques extrêmes, à une série ciblée d’automobilistes roulant sur l’autoroute.

Ces dernier mois, HERE a aussi rendu plus tangible la perspective de véhicules autonomes, en faisant progresser les acteurs de l’industrie vers l’adoption d’une spécification ouverte pour la transmission de données du véhicule vers le cloud. HERE est convaincu que recueillir des données de format analogue en provenance de millions de véhicules sera clé pour l’avènement de la conduite hautement et totalement automatisée, qui nécessite que chaque véhicule dispose d’une vision quasi en temps réel des conditions routières et des incidents afin de prendre les meilleures décisions de conduite.

Communiqué de presse

Amazon_X-mas_3