Voiture autonome : l’attente est mondiale !

ZF

À la veille du Consumer Electronic Show 2018 de Las Vegas, L’Observatoire Cetelem publie les résultats d’une enquête quantitative sur la voiture autonome et la voiture connectée. Menée auprès de 10 600 automobilistes dans le monde (15 pays), les résultats sont édifiants.

 71% des automobilistes pensent que la voiture 100% autonome va devenir une réalité d’ici 10 ans.

voiture autonome

La voiture autonome ? Bientôt une réalité pour les automobiles.

Si 55% des personnes interrogées se déclarent intéressées par l’utilisation d’une voiture autonome (61% des moins de 30 ans), ils sont 71% à penser que celle-ci deviendra une réalité d’ici 10 ans. En Chine, ils sont 92% à y croire, 69% en France contre seulement 49% en Allemagne. Il faut noter que si les automobilistes pensent majoritairement que cette voiture autonome va devenir une réalité. Ils ne sont que 35% à être prêts à payer plus cher pour en posséder une (22% des Français contre 78% en Chine).

 voiture autonome

Près d’un automobiliste sur deux prêt à acheter une Google Car ou une Apple Car.

48% des automobilistes se déclarent prêts à acheter une Google Car ou une Apple Car avec en tête les automobilistes Chinois (92%) se déclarant prêts. Ils ne sont que 39% aux Etats-Unis. Alors que la France et l’Allemagne ferment la marche (33% et 32%). Si ce chiffre de 48% reste important, il est en retrait par rapport à 2016 date à laquelle 55% des personnes interrogées se déclaraient prêtes à franchir le pas.

voiture autonome

Cependant, on constate que les constructeurs automobiles classiques gardent la plus grande légitimité pour une transition vers ces nouveaux véhicules (60% des automobilistes pensent qu’ils sont les plus légitimes).

 voiture autonome

Et pourtant les premiers à passer à l’action sont Google et Uber (Volvo)… En attendant Daimler et GM.

voiture autonome

La voiture connectée : entre inquiétudes et attentes sur la sécurité des personnes.

La voiture connectée inquiète les automobilistes. 82% pensent qu’elle coutera cher, 78% qu’elle sera réservée aux technophiles et 55% des personnes interrogées s’inquiètent de l’utilisation qui pourra être faite des données collectées. Le respect de la vie privée est une préoccupation importante. Bien plus que la perte du plaisir de conduire, 38% des répondants en sont inquiets.voiture autonomeDe plus, 83% des automobilistes attendent en priorité de la voiture connectée une amélioration de la sécurité des personnes. Loin devant les économies financières (62%) et le confort de conduite (37%).

 

voiture autonome

Mais la voiture autonome sera une voiture connectée.

voiture autonome

Autobiz_LeMobiliste