Tesla Roadster et Starman : un site permet de suivre leur périple dans l’Espace

Starman

C’était le 6 février dernier (2018), la fusée Falcon Heavy décollait avec à bord une Tesla Roadster et un mannequin baptisé par Elon Musk, Starman. L’objectif ? Prouver que le projet SpaceX tient la route, que les propulseurs peuvent revenir sur terre et être réutilisés avec au passage un merveilleux coup de com’ autour de la marque Tesla.

Opération à 90% réussie. Un des trois propulseurs n’est jamais revenu de ce périple. Une pensée à sa famille. Les larmes séchées, si vous voulez voir une des images les plus folles de l’année, nous avons une vidéo pour vous : l’atterrissage de deux des propulseurs après le décollage (décrochage à 60km du sol terrestre).

Le problème est qu’après les premières heures du lancement de la fusée et les premiers tours de roues de Starman dans l’espace, nous n’avons plus de nouvelles et d’images du mannequin mélomane dans sa Tesla Roadster rouge.

Comment vont-ils ? Où sont-ils ? Starman est-il suffisamment couvert ? N’oublions pas qu’il roule à toute berzingue (plus de 69 000km/h) en décapotable dans l’espace et en direction Mars. Un voyage peu courant, vous nous l’accorderez. Comment douter de l’autonomie des voitures électriques après ça ?

Où se trouvent Starman et sa Tesla Roadster ?

C’est à ses questions que Ben Pearson a voulu répondre. Au peut-être juste à celle concernant leur position dans l’espace. Diplômé en génie électrique par l’université de l’Arizona, il explique son aventure : « je me suis rendu compte que les gens étaient vraiment intéressés par le suivi de ces objets. J’ai commencé à envisager la façon dont je pourrais obtenir cette information, et je me suis rendu compte que je pouvais en restituer moi-même l’évolution ! ».

Ben Pearson s’est donc appuyé sur des données fournies par la Nasa et a créé le site www.whereisroadster.com qui permet de suivre l’évolution du célèbre mannequin et de sa décapotable.

La suite est désormais connue pour ce futur propriétaire d’une Tesla Model 3 (#hommetrèspatient). Il a réservé, avec brio, un nom de domaine sur Internet puis imaginé le moyen le plus visuel d’afficher les données et de les rendre digestes.

Starman Tesla Roadster
Source : www.whereisroadster.com

 

Tout est là : www.whereisroadster.com

Faisons dans le manque d’originalité. A l’heure où nous écrivons ces lignes Starman fonce à 69,439 km/h19.29 km/s à 217,325,800 km de la planète Mars, s’éloigne à 148,632,813 km du Soleil et déjà à 4,299,095 km de notre sublime planète Terre.

La vidéo qui montre que Starman n’a pas notre temps

Notre essai vidéo de la Tesla Model S, sur Terre… mais à vive allure.

Autobiz_LeMobiliste