Stationnement : inflation sur les prunes à Paris

Le Conseil de Paris débattra la semaine prochaine, entre autres, de la « stratégie piéton » de la Ville, un plan à 90 millions d’euros pour promouvoir la marche dans la capitale, un dossier sur lequel nous reviendrons. Mais lors de la conférence de presse annonçant les temps forts de ce prochain Conseil, on apprenait également que les amendes en rapport au stationnement automobile allaient fortement augmenter.

La municipalisation permet effectivement à la mairie de Paris d’en fixer le montant, un argument dissuasif selon Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris, dont vous pouvez voir la communication.

Extrait du communiqué de presse de la Ville de Paris (10 janvier 2017) :

À partir du 1er janvier 2018, les villes devront fixer elle-même le montant de cette amende, rebaptisée Forfait Post Stationnement (FPS). « Nous avons décidé de saisir cette possibilité pour mieux lutter contre la fraude. Notre objectif : faire gagner du temps aux automobilistes dans leur recherche de place et donc leur permettre de stationner plus facilement », explique l’édile.

Pour cela, la Ville de Paris va mettre en place une amende plus élevée. À compter du 1er janvier 2018, l’amende pour stationnement impayé sera portée à 50€ en zone I (centre de Paris) et à 35€ en zone II (arrondissements périphériques). Elle sera minorée à 35€ en zone I et à 24,5€ en zone II en cas de règlement dans les 72h par le contrevenant.

 

Amazon_X-mas_3