Bercy prend Karos pour court-voiturer

Tout va bien pour Karos, l’autoproclamé leader du court-voiturage. Depuis que la jeune pousse commercialise sa solution Karos Entreprises, les signatures s’enchaînent à un rythme remarquable. Dernière en date, quatre sites du ministère de l’Economie et des Finances proposent à leurs 13 000 agents de court-voiturer. Un client de prestige qui s’ajoute au site Icade de Paris-Orly-Rungis ou encore aux 5 000 salariés des centres commerciaux Vélizy 2 et Carré-Sénart, exploités par Unibail-Rodamco.

La startup s’intéresse aussi aux collectivités locales et s’est engagée auprès du département de l’Essonne et de la commune des Molières en Vallée de Chevreuse pour y déployer sa solution de mobilité basée sur du covoiturage courte-distance couplé à un algorithme d’intelligence artificielle.

Peut-on alors dire que le marché grand public n’intéresse plus Karos, via son application mobile ? Le Mobiliste a posé la question au co-fondateur Olivier Binet.

Olivier Binet
Amazon_X-mas_3