Scandale Mitsubishi : et la France ?

Qu’on  l’appelle affaire ou scandale Mitsubishi, il est déjà question pour la presse anglophone de « Mitsubishi Gate ». Après un premier coup de semonce porté sur 4 modèles exclusivement distribués au Japon depuis le début des années 2000, entre autres par Nissan, ce sont désormais « plusieurs dizaines de modèles depuis 1991 » qui seraient concernés par la suspicion de tricherie sur leurs performances énergétiques.

Dès lors, on est en droit de se (re)poser la question de savoir si le marché français a mis en circulation les véhicules incriminés. Jean-Pierre Vaillant, président de Mitsubishi Motors Automobiles France, s’exprime sur Le Mobiliste.

Jean-Pierre Vaillant, président de Mitsubishi Motors Automobiles France
Jean-Pierre Vaillant, président de Mitsubishi Motors Automobiles France