Renault Mobility : 11 voitures en autopartage…pour le moment

En débutant avec seulement 6 voitures à Puteaux dans les Hauts-de-Seine, on était en droit de s’interroger sur le sérieux de Renault Mobility, le service d’autopartage du Losange. L’application mobile vient de connaître de nouvelles évolutions, surtout graphique, mais le fonctionnement reste globalement le même.

Comme chez Zipcar ou Ubeeqo, on peut réserver à l’heure ou à la journée. Pour l’heure à la concession Renault Bellini de la Défense, il s’agit de Clio, Captur et ZOE. La location comprend le carburant et l’assurance. On regrettera d’ailleurs que l’indication du niveau de charge a disparu pour les voitures électriques, il était plutôt pratique de louer une ZOE dont on savait que les batteries étaient pleines…

Le prix à l’heure dépend du moment de la location, il est moins cher en tarif de nuit soit entre 20h et 7h du matin.

La grande nouveauté pour Renault Mobility, c’est le début de son déploiement en province. Un processus assez long qui nécessite la formation des équipes régionales de Renault Rent, la division location courte durée, puis celle des conseillers de vente…

Chateauroux est la première ville hors région parisienne à bénéficier de Renault Mobility, sur un modèle qui préfigure peut-être l’avenir de ce service. A la différence de Puteaux, 5 voitures sont disséminées dans la ville, en l’occurrence 4 Clio et 1 ZOE. La tarification week-end est assez attractive et sera sûrement un moyen de convaincre d’autres élus de villes touristiques.

Au 2 mars 2017, il n’y a pas encore d’utilitaires en location sur Renault Mobility, mais on ne désespère pas d’aller très bientôt chercher ses nouveaux meubles et manger une glace à la vanille avec un Trafic, voire, soyons fous, avec un Kangoo Z.E. !

Avec notre partenaire #NUA :

Amazon_X-mas_3