Passerelle d’Orly : le trait d’union

Le groupe ADP présentait jeudi 5 janvier 2017 l’avancée des travaux de la passerelle qui reliera à partir du mois de mai l’aérogare sud de l’aéroport d’Orly au quartier d’affaires en construction Cœur d’Orly. La construction de cette passerelle de 270 mètres de long s’inscrit dans le concept de ville aéroportuaire, jadis théorisé par les américains John D. Kasarda et Max Hirsch, pour qui l’aéroport est un lieu où la diversification vers des activités d’entrepôt, hôtelières, tertiaires voire ludiques, a tout à fait leur place.

Pour construire ce petit bijou d’ingénierie (6 piliers seulement supportent une structure de 1 000 tonnes d’acier et de verre), le savoir-faire de Vallourec dans les tubes et l’expertise de Baudin-Chateauneuf en constructions complexes ont été choisies par le groupe ADP. L’investissement pour ce dernier serait de 15 millions d’euros.

Au micro du Mobiliste, Serge Grzybowski, directeur de l’Immobilier au groupe ADP, explique l’intérêt d’un tel ouvrage et son intégration dans ce que sera la plateforme, pardon, la ville aéroportuaire d’Orly à l’horizon 2023…