Et si Paris interdisait les deux-roues à moteur thermique en 2020 ?

Deux-roues Paris

Imaginez que les véhicules deux-roues thermiques ne soient plus autorisés à entrer dans Paris. La capitale pourrait interdire les scooters et autres cyclomoteurs « thermiques » de moins de 125cm3 à partir du 1er janvier 2020.  Au 1er juin 2022, tous les deux-roues non électriques seront stoppés aux portes de la capitale ? Une idée qui devrait faire son chemin. Projetons nous dans des villes plus vertes et plus silencieuses.

Tout ce qui suit est la projection d’un heureux provocateur qui tient à faire bouger les lignes. Ne restons pas figés.

La récupération de ces véhicules fera l’objet d’une mise à la casse systématique. A ce sujet, le recyclage sera le sujet d’une prochaine tribune. Maintenant que nous sommes lancés…

Des négociations sont en cours avec la Région Île-de-France pour étendre ces mesures salutaires au Grand Paris et à tous les départements environnants. Cela concerne près de 570 000 véhicules ! Les régions PACA et Rhône-Alpes appliqueront ces mesures dès 2023. Au 1er janvier 2024, l’intégralité du parc 2 roues devra être électrique !

Un appel d’offre est en cours pour installer 900 stations « Scootlib » à Paris et près de 1 200 dans les communes petites et grandes couronnes. Cela permettra, dans un premier temps, la mise à disposition de plus de 50 000 deux-roues.

Pourquoi de telles mesures seront salutaires ?

1 : baisse très significative du bruit !

2 : baisse de la pollution de l’air !

3 : La France pourrait devenir leader sur tous les sujets de la mobilité urbaine et Paris une vitrine mondiale de l’électromobilité urbaine.

4 : L’Europe pourrait créer un véritable industrie du cyclo électriques et ainsi concurrencer les chinois très sérieusement.

5 : Eliminer tous les textes et directives confuses en France et en Europe pour imposer de nouvelles normes plus simples dédiée à l’électromobilité cyclo.

6 : Créer de nouveaux emplois dans le secteur de la mobilité, dans la recherche, la formation, l’industrie, la distribution…

Cette liste à la Prévert pourrait être bien plus longue…

En attendant que le courage et la détermination de nos élus existent et prennent le sujet deux-roues par les cornes, continuons d’y croire !

En imaginant que les 3,6 millions de deux-roues motorisés défilent sur les routes et les rues de France, que les assureurs et autres associations bien pensantes nous démontrent que cette « fake news » reste une utopie, je garde le droit de rêver.

Petit jeu autour du deux-roues pour les nuls :

Les 571 000 deux-roues qui circulent en Île-de-France seraient un équivalent/pollution de 200 000 voitures ! CQFD

Si nous considérons le parc total de 3,6 millions unités cela éliminerait une pollution de l’air équivalent de près 1,3 millions de voitures. Soit 3,4% du parc roulant quatre-roues.

Le bruit une pollution trop souvent oubliée est un fléau ?

Vrai ! Archi Vrai ! Le bruit en ville diminuera de 33%.

 Allez, « pourquoi tu tousses ? » et à bientôt !

 

Notre dernier essai vidéo de scooter électrique

es3-askoll-miniature

Visionnez notre essai de l’Askoll eS3

 

Autobiz_LeMobiliste