Cerner ses besoins X le bon TCO = la bonne auto !

TCO

2016 aura été une année record en termes de coûts d’utilisation des véhicules d’entreprise, révèle le TCO Scope de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE). Pour la sixième année consécutive, l’association, qui compte comme membres fondateurs BNP Paribas et Arval, note une conjoncture toujours favorable grâce aux prix des carburants orientés à la baisse, tout comme les frais financiers et la bonne tenue du marché de l’occasion.

Outre le TCO* des véhicules de flotte, l’OVE s’attache à évaluer l’émergence du TCM, le Total Cost of Mobility. S’il est une donnée largement répandue et étudiée dans les pays du nord de l’Europe, il resterait encore confidentiel dans le monde des gestionnaires de flottes français. Malgré la profusion d’applications proposant des trajets compilant les différents modes de transport, rares sont celles qui s’appuient sur des indicateurs fiables et comparables. Avis aux développeurs et autres startuppers en quête de « killer app » !

Cela étant, les voyants que surveille l’OVE semblent changer de couleur en ce premier trimestre 2017. « Les premiers mois de l’années alternent entre hausse et baisse du nombre de véhicules immatriculés, avec un repli global de 0,8% au premier trimestre », note Bernard Fourniou, président de l’OVE.

Le Mobiliste a profité de la présentation à la presse du TCO Scope 2017 pour lui demander comment les particuliers pouvaient s’inspirer de ces précieuses données pour choisir l’automobile qui correspond le mieux à leurs besoins. Qu’il soit collaborateur d’entreprise ou parent en week-end, l’automobiliste moderne se doit d’éviter d’être un mauvais conducteur (une mauvaise conduite peut générer de 20 à 40% de coûts supplémentaires en consommation de carburant et frais d’assurance !).

*: Total Cost of Ownership

Application Le Mobiliste