Notre sélection de motos électriques

L’électrique, ce n’est pas que pour les voitures ! L’innovation est partout et concerne aussi les motos. Il y en a pour tous les goûts, de la citadine à la moto de course en passant par la mythique Harley-Davidson. Alors laissez-vous séduire par les e-Motos !

Pour la ville et la route

Volta BCN (city & sport)
Le premier prototype avait été dévoilé en 2012 à Barcelone, la Volta est commercialisée depuis mars 2016 sous l’appellation BCN. Avec ses deux versions City (9 990 €) et Sport (10 500 €), elle cherche à rivaliser avec les productions américaines comme la Brammo Enertia. Native de Figueras en Espagne, elle est commercialisée en France par la société Noun’ Electric.

Chaque modèle a trois modes de pilotage : éco, sport et city. Le moteur à courant continu avec balais a une puissance maximale de 25kW et propulse Volta jusqu’à 120 km/h. Côté batterie, elle promet une autonomie de 70 km et un temps de charge de deux heures avec une prise de 220V, garantie 75 000 km.

A noter : Volta BCN se conduit aussi bien avec un permis moto A1 que voiture B.

Motos électriques
Volta BCN-city

Zero DSR

Le constructeur américain Zero Motorcycles propose en 2017 une large gamme de motos électriques encore plus performantes. Le modèle Zero DSR possède un moteur Z-Force® 75-7R (52kW) sans balais qui promet ! Grâce à ses « aimants permanents intérieurs (IPM) » et son nouveau contrôleur, elle développe jusqu’à 69ch et 146 Nm, plus que n’importe quelle moto sportive thermique de moins de 1000cc. Sa batterie Z-Force® lithium-ion intelligente intégrée procure une autonomie variable selon le mode d’utilisation, de 113 km en autoroute à 237 km en ville.

Une charge complète peut prendre jusqu’à 9 heures mais un chargeur supplémentaire peut abaisser le temps de charge à 5h15.  Le prix de base de la Zero DSR est de 18 440 € TTC et peut s’élever à 21 460 € TTC avec l’option Power Tank  pour augmenter l’autonomie. Zero Motorcycles propose par ailleurs des modèles plus légers et citadins comme Zero S.

Motos électriques
ZERO Motorcycles DSR

Pour les circuits et la piste

KTM Freeride E-SX

Avec ses différents modes de conduite, le tout terrain électrique Freeride E-SX de KTM est pensé pour satisfaire  novices et experts. Le moteur synchrone à aimant permanent sans balais peut atteindre 16 kW (l’équivalent de 22 chevaux sur une thermique) et un couple de 42 Nm. Sans embrayage ni vitesse, l’ECU (Unité de contrôle du moteur) contrôle la puissance grâce à un instrument multifonctionnel. On a le choix entre trois modes : Economie, Enduro et Cross.

Sa batterie lithium-ion KTM PowerPack propose assez de puissance pour environ une heure d’utilisation (en fonction du style de pilotage et de terrain). Elle nécessite 80 minutes pour une recharge à 100% (80 % en 50 minutes).  La batterie a une durée de vie de 700 cycles de charge/décharge, au-delà, le bloc d’alimentation fournit au moins 80 % de sa capacité initiale.

Son design permet une maîtrise et une aisance de mouvements exceptionnelles. La moto est basse et possède une selle longue et fine qui ne limite pas la liberté de mouvement du pilote. La Freeride E-SX est destinée à un usage sur circuit fermé, elle n’est pas homologuée sur routes ouvertes.

Motos électriques
KTM Freeride E-SX

 

H-Ker First

En 2013, le petit constructeur H-Ker, spécialisé dans la production de motos de vitesse à propulsion électrique, présentait H-Ker First, la première moto de vitesse électrique française. Avec ses 150 kg, elle est principalement destinée aux écoles de pilotage, aux circuits de vitesse européens mais n’est pas homologuée pour la route.

Son moteur triphasé sans balai a un rotor à aimants permanents et une puissance de 26 kW (équivalent 35ch). Sa batterie Li-Ion à gestion électronique intégrée assure une autonomie de 30 minutes à 1 heure suivant le type de pilotage. Elle n’a pas de vitesses mais 2 modes préréglés (éco et sport). La société H-Ker s’est alliée à Yamaha, dont elle reprend les roues, la fourche, le bras oscillant et les freins de 125cc. Le châssis a été découpé et ressoudé pour loger les batteries et le moteur électrique.

H-Ker First

Et pour les amateurs de « grosses bécanes » ?

Harley-Davidson Project LiveWire

Il faudra être patient mais  de belles choses se préparent : le constructeur américain Harley-Davidson met au point sa moto électrique Livewire depuis déjà un moment.  Pour l’instant, elle est toujours à l’état de prototype et on ne sait pas grande chose de ses  caractéristiques techniques… Si ce n’est qu’elle est dotée d’un moteur électrique à induction, triphasé et à courant alternatif. Ainsi que d’un couple du moteur de 70,5 Nm, couple énorme et disponible immédiatement !
Deux batteries sont prévues : une batterie de haute tension pour la propulsion et une deuxième de 12V pour les périphériques électriques (instruments, clignotants, phares, etc.)  A date, l’autonomie (plutôt faible) est de 85 km en mode Eco et entre 47 et 63 km en mode Power, nécessitant entre 3h00 et 3h30 de recharge une fois la batterie totalement déchargée.

Depuis 2015, le constructeur organise des essais dans le monde entier (sur des pistes fermées à la circulation, faute d’homologation pour les motos de démonstration)  afin d’évaluer la pertinence de son concept. Après plusieurs centaines d’avis glanés lors des essais, Harley-Davidson a (enfin) annoncé la commercialisation  de Livewire à l’horizon 2020. Patience !

Harley-Davidson Project LiveWire
Easytrip