Essai Mercedes-Benz eSPRINTER et eVITO

Mercedes eVito eSprinter

Où en est le marché du véhicule utilitaire sur la question de l’électrique ? Y a-t-il un offre ? Premier élément de réponse avec les deux nouvelles solutions proposées par Mercedes-Benz, le eVito et le eSprinter. Découverte et essais de VUL pas comme les autres.

Qu’il est bon de proposer de nouveau de la vidéo et de la production maison sur Le Mobiliste. Tel Didier Deschamps, nous repartons avec un certain pragmatisme sur le marché de l’électrique. L’intégration du véhicule électrique dans les flottes de voitures utilitaires. Le sujet n’est pas à prendre à la légère, loin de là.

Le marché du véhicule utilitaire léger (VUL) représentait 1,471 millions d’unités en 2016. Le Renault Kangoo Z.E et le Master ne pouvaient rester seuls bien longtemps face à tant de potentiel.

Nous avons été conviés à la présentation du programme eDrive@VANS de Mercedes-Benz à Hambourg au début de l’été. Ainsi, nous avons pu prendre le volant du Mercedes eVito, utilitaire 100% électrique et du futur eSprinter, plus gros utilitaire électrique de la marque allemande.

Ces outils répondent-ils aux besoins des professionnels ? En partie car il ne peuvent convenir à tout le monde. Selon la marque à l’étoile, et dans un premier temps, le fret derniers kilomètres est la cible principale. Une utilisation optimale des outils eDrive@VANS sera également nécessaire pour profiter des vertus de l’électrique. Il faut une bonne organisation des entrées et sorties de véhicules afin d’assurer les recharges rapides et ne pas créer de situation de blocage. La prise en compte du temps de charge est un changement total de mode d’utilisation des flux.

A l’usage nul doute que le couple de ces modèles, leur maniabilité et leur silence feront le bonheur des conducteurs… et des riverains.

Le Mercedes-Benz eVito

Simple et efficace avec trois programmes de conduite pour quatre phases de récupération qui permettent de profiter un maximum de la récupération d’énergie à la décélération. Le moteur est d’une puissance de 84 kW (114 ch) avec un couple maximal de 300 Nm. A l’usage, il est difficile de sentir les 300 Nm de couple promis. L’engin n’est fait pour ça, certes, mais nous aurions imaginé plus de dynamisme à la reprise.

La vitesse maximale par défaut est de 80 km/h mais elle peut être portée à 120 km/h. Le gros plus de l’eVito est son agrément de conduite et sa facilité d’utilisation. Il réagit bien et ne fait pas son poids, les batteries étant implantées sous le plancher de l’espace de chargement.

Pour le reste, le fourgon est proposé en deux longueurs (L1 et L2). La charge utile maximale est de 1 073 kg (L1) et 1 048 kg (L2). Le prix n’a pas encore été dévoilé mais il devrait avoisiner les 39 000 euros.

Le Mercedes-Benz eSprinter

Mercedes-Benz a développé une version 100 % électrique de sa dernière génération de Sprinter. A la différence de l’eVito, la capacité de batterie installée est de 55 kWh. Ce qui lui confère une autonomie d’environ 150 km avec une charge utile maximale de 900 kg. Le moteur est identique avec une puissance de 84 kW (114 ch) et un couple maxi de 300 Nm. Il sera bientôt disponible sur le marché. La marque annonce une commercialisation courant 2019.

Place aux images.

La vidéo des essais Mercedes-Benz eVito et eSprinter

Autobiz_LeMobiliste