Le « Combi » Volkswagen renaît électrique

BUDD-e en première mondiale au CES à Las Vegas

MD_db2015au01484_large

Le monospace à zéro émission de Volkswagen préfigure l’année 2019 : le BUDD-e invite l’Internet des objets et ainsi le monde entier à bord.

– Le BUDD-e est la première voiture concept menée sur la base de la nouvelle plateforme pour voiture électrique MEB

– Un monde d’infodivertissement interactif et connecté donnant un avant-goût de 2019

Dix informations clés sur le BUDD-e :

1. Le monospace à zéro émission est le premier concept car basé sur la nouvelle plateforme modulaire pour voiture électrique MEB.

MD_db2016au00008_large

2. Le BUDD-e a ses quatre roues motorisées électriquement ; le moteur électrique avant développe 110 kW et celui de l’arrière 125 kW.

MD_db2015au01212_large

3. La densité énergétique de la batterie (92,4 kWh) permet une autonomie allant jusqu’à 233 milles (FTP 72), soit 533 km (NEDC).

4. Volkswagen a introduit sur le BUDD-e une nouvelle interface homme-machine (HMI), dont le concept d’affichage et de commande est innovant.

5. L’Active Info Display et le Head Unit (système d’infodivertissement) se confondent dans un monde interactif.

MD_db2015au01223_large

6. Le BUDD-e dévoile la voiture de l’Internet des objets. Smart Home permet d’accéder à son domicile depuis la voiture.

7. Des chansons présélectionnées peuvent être écoutées exactement au passage sur certains points du trajet via une tablette et l’application Volkswagen « Voyage App ».

8. La commande gestuelle 2.0 permet d’interagir intuitivement avec la voiture. Même les portes peuvent être ouvertes d’un geste.

9. Le nouveau système tactile du volant multifonction fait écho à la HMI et rend les commandes plus intuitives que jamais.

10. Un design sobre qui traduit l’histoire de la marque et qui est en même temps résolument tourné vers le futur proche.

MD_db2015au01225_large

En bref – première mondiale du BUDD-e

Volkswagen ouvre les portes du futur au salon CES de Las Vegas. Une machine à traverser le temps : l’avant-gardiste petit monospace BUDD-e, véhicule à zéro émission. C’est le premier modèle basé sur un ensemble de technologies Volkswagen pour les véhicules électriques, aussi nouvelles que novatrices. Autonomie du monospace : jusqu’à 233 milles (USA / FTP 72) ou 533 km (Europe / NEDC). Le BUDD-e fait également preuve de charisme par son design symbolique. Une Volkswagen, digne héritière de la marque et en même temps clairement tournée vers le futur proche. Et connectée au maximum. Le BUDD-e devient ainsi l’interface mobile entre l’habitacle et le monde extérieur. L’automobile de l’Internet des objets. Avec accès à distance au domicile (Smart Home) ou au lieu de travail. Équipée de la prochaine génération de système d’infodivertissement, qui fait du voyage une expérience interactive. Le BUDD-e convainc par sa nouvelle manière d’interagir et sa présentation de l’information. Tout est plus intuitif que jamais. Les commandes tactiles et gestuelles sont intimement liées ; les boutons et touches disparaissent ; les divers écrans fusionnent pour former des panneaux d’information au grand format ; les rétroviseurs classiques sont remplacés par des écrans numériques. L’ensemble de ces nouveaux systèmes d’infodivertissement et d’interaction projette doucement les voyageurs à bord du concept car Volkswagen dans le futur de la fin de la décennie.

Le futur au présent. Volkswagen montre au salon CES à bord du BUDD-e à quel point le voyage aura déjà changé en 2019. Quatre amis vont effectuer virtuellement le trajet de San Francisco jusqu’au Nevada, pour y assister à un festival légendaire aux États-Unis. Ce sera un voyage interactif dans le monde de demain. Un monde, dans lequel les technologies du futur présentées sur le BUDD-e en janvier 2016 à Las Vegas, ont une forte probabilité de faire partie du quotidien. Parmi ces technologies, on trouve la nouvelle base conceptuelle des véhicules électriques de Volkswagen : la plateforme modulaire pour véhicules électriques (MEB). Grâce à elle, les modèles de grande série pourraient à la fin de la décennie avoir pour la première fois une autonomie purement électrique similaire à celle des véhicules essence actuels. Le temps de chargement de la batterie doit parallèlement être réduit d’ici là à environ 15 minutes (80 % de la capacité). Cela permettrait la percée des voitures électriques.

 

Communiqué de presse