Essai du KTM Macina Cross 9 A4

 Equipements KTM Macina Cross 9 A4

Côté équipements, nous sommes sur un cadre alu légèrement sloppé. Cela qui signifie que le tube supérieur redescend du tube de direction vers le tube de selle. Cette géometrie devient le nouveau standard sur tous types de vélos (course, VTT, urbains) car elle a fait ses preuves au niveau rendement et confort. Ce KTM est perché sur une paire de roues Ambrosio de 28 pouces habillée de pneus Schwalbe Marathon. Ceux-ci sont reconnus pour leur longévité et leur excellente résistance à la crevaison. La fourche avant, une Suntour, la NEX SF14, est suspendue et blocable afin de pouvoir s’adapter à toutes les situations.

 Pour les freins, c’est Tektro qui s’y colle avec des disques hydrauliques, proférant à votre KTM un freinage efficace et régulier.

 Les Autrichiens de chez KTM font partie des marques produisant leurs propres périphériques. On retrouve notamment le guidon, les poignées, la selle et la tige de selle conférant au Cross 9 de la qualité sans pour autant gonfler le prix.

 Passons maintenant au moteur, ici un Bosch Active Line 250W de 36V, alimenté par une batterie de 400Wh. Niveaux couple, on parle de 70Nm max ce qui ne fait pas de lui une machine aussi nerveuse que la ligne Performance mais permet une utilisation naturelle et efficace.

 Le tout pèse 21kg, ce qui reste léger pour un VAE. Pour le prix, comptez 2.200€, ce qui est un bon rapport qualité/prix.

Test

Déjà, première chose, la posture est bonne grâce à la géometrie du cadre. Nous ne sommes ni voûté, ni le dos bien droit mais pile dans la bonne posture pour avaler des kilomètres sans perdre de rendement. La selle peut paraître austère par rapport aux selles conforts que l’on a pu tester jusqu’ici. Pourtant sa forme est étudiée pour éviter d’avoir mal aux fesses ainsi que les frottements. Elle permet un gain de poids et ne sacrifie pas l’aspect général du vélo.

Les freins sont très efficaces et pas trop puissants. Ce qui permet de rester en confiance et ce, même sur route mouillée. Evitez cependant de vous aventurer sur des terrains trop accidentés car ce KTM n’est pas un VTT. Ses pneus sont trop étroits et les crampons pas assez performants pour la boue ou les cailloux. Le moteur est efficace mais soyez vigilant à ne pas redémarrer sur pignon trop petit pour éviter qu’il ne s’étouffe!

La fourche, une fois débloquée, permet au KTM d’affronter sereinement les pavés mais je vous conseille de la bloquer en ville. La raison est simple, cela permet de maximiser l’autonomie et de ne pas absorber la puissance que vous appliquerez au pédalage.

Bilan

En somme, le KTM Cross 9 est un VTC bien équipé avec un look tranché qui brille par sa polyvalence. Que vous décidiez d’en faire un vélotaf ou de la balade. Je lui reproche cependant sa fourche non réglable afin d’être vraiment d’une polyvalence absolue et sa transmission un peu molle. Cependant, soyez rassurés, vous êtes sans aucun doute en face d’un vélo de qualité.

Amazon_X-mas_3