Le covoiturage tranquille

Voilà le petit-fils de l’auto-stop, le covoiturage ! Vous connaissez surement des personnes qui n’hésitent pas à prendre la route en compagnie d’inconnus ! Il y en a même qui préfèrent le covoiturage au train ! Et on peut les comprendre, grâce à ce système, vous ferez pas mal d’économies et des trajets que vous n’aurez pas pu vous permettre autrement !

Rentrons dans le vif du sujet !

Tout d’abord, où trouver ou proposer un covoiturage ? Il existe plusieurs moyens, le plus connu, ce sont les plateformes web spécialisées comme Blablacar ou Covoiturage-libre. Pour des covoiturages courte distance de type domicile-travail, il existe Karos ou Trajetalacarte. Les réseaux sociaux sont aussi un très bon moyen pour trouver des communautés de covoitureurs. Sur Facebook par exemple, vous trouvez une infinité de groupes comme covoiturage Lyon-Dijon ou Paris –Nantes.

Mais une question reste en suspens : comment bien choisir son covoiturage ou ses passagers ?

Fiez-vous aux avis des autres membres de la communauté ! Sur Blablacar, vous trouverez des commentaires pour chaque utilisateur, ainsi que son niveau d’expérience en tant que passager ou conducteur ! Si vous avez choisi les groupes Facebook ou d’autres plateformes où il n’y a pas de commentaires, échangez d’abord avec la ou les personnes qui prendront la route avec vous! Vous vous rendrez très vite compte si le feeling passe ou pas.

Maud a l’habitude du covoiturage en tant que conductrice. Son expérience montre qu’il ne faut pas hésiter à s’affirmer : « Me concernant, je n’ai pas peur de prendre des hommes, des femmes, peu importe… A vrai dire, il y a beaucoup plus d’hommes qui voyagent avec moi que de femmes (…) J’ai emmené des gens qui ouvraient des bières, qui ne parlaient pas un mot de français et qui se sont fait un apéro derrière… Je leur ai dit : « Par contre les bières…si c’est pour être saoul à la fin du trajet, ça ne m’intéresse pas ! » »

Cela dit, peu de covoiturages posent de réels soucis, la plupart des personnes qui utilisent ce système sont bienveillantes et défendent un certain esprit de partage et de convivialité ! Et puisqu’on parle de « l’esprit du covoiturage », sachez qu’il y a plusieurs règles qu’il faut bien respecter.

  • Tout d’abord, arrivez toujours à l’heure. Faire poiroter les autres n’est pas cool du tout !
  • Si vous êtes passagère, attendez que tout le monde soit là avant de choisir une place dans la voiture. Personne n’aime les gens qui imposent leur volonté et ne pensent qu’à leur confort.
  • N’oubliez pas que la personne qui vous conduit n’est pas un taxi, vous pouvez vous arranger sur un point d’arrivée ; mais ne râlez pas si elle n’est pas prête à faire un grand détour pour vous déposer juste en bas de chez vous !
  • Si vous êtes conductrice, par pitié ! Essayez d’être arrangeante sur la musique. Ok, c’est votre voiture, mais tout le monde n’est pas fan de Maître Gims ou de Patrick Sébastien !
  • Si vous avez une petite voiture, ne tentez pas de la remplir à tout prix ! Le covoiturage est fait pour amortir le coût de votre trajet et non pas pour faire du chiffre !
  • Et plus sérieusement, n’insistez pas pour faire cinq heures de route d’un seul trait, tout d’abord c’est dangereux, et deuxièmement, vos passagers vont vite faire la tête ! Le mieux, c’est de suivre les conseils de la Prévention Routière et de vous arrêter toutes les deux heures.

Si malgré toutes ces recommandations, vous êtes encore méfiante et n’osez pas vous lancer dans le covoiturage, sachez que certaines plateformes web vous proposent plusieurs options qui permettent de choisir vos critères de confort ou même de ne faire des trajets qu’entre femmes… Ce qui peut se révéler très rassurant lors de vos premières expériences !

Vous l’aurez compris, le covoiturage implique un certain degré de tolérance et d’amabilité et surtout…beaucoup de respect ! Et n’oubliez pas que chaque covoiturage est une nouvelle opportunité de faire des rencontres qui peuvent devenir inoubliables !

Crédit photo : Blablacar

Easytrip