Conseils avant de passer à la voiture sans permis

Voiture sans permis

Petite, légère, peu onéreuse et surtout accessible sans le permis B, la voiturette fait de plus en plus d’adeptes. Il y a encore quelques années, on la cantonnait à un moyen de locomotion pour personnes âgées et on l’appelait amicalement, mais ironiquement la « cacahouète ». Aujourd’hui, la voiture sans permis est très en vogue, notamment chez les jeunes citadins, notamment depuis les derniers changements de limitation de vitesse. Dans cet article, on vous dit tout ce que vous devez savoir avant d’adopter ce mode de transport.

Consommez du « made in France »

L’un des avantages des voitures sans permis, c’est que la plupart des constructeurs sont français. L’industrie de la voiturette est particulièrement bien développée en Europe. Parmi les marques, on trouve Aixam, dont la fabrication est basée à Aix-les-Bains en région Rhône Alpes, Bellier qui construit également en Vendée, Ligier, Chatenet, et bien entendu Renault. Chacun de ces modèles est bien entendu adapté à la législation française pour convenir à tout type d’utilisateur.

 

Comment réparer une voiture sans permis ?

La question que se posent la plupart des utilisateurs est de savoir comment changer les pièces de sa voiture sans permis en cas d’usure ou de panne. Effectivement, la plupart des utilisateurs comprennent rapidement qu’une voiture ne s’entretient pas facilement, car tous les garagistes ne proposent pas ces prestations et tous les magasins d’automobile ne vendent pas des pièces pour les voitures sans permis. Il faut bien souvent trouver un revendeur comme Nessycar, qui a ce type de produit sur sa boutique en ligne.

Une voiture en vogue

En 2015, on enregistrait en France une augmentation des ventes de voiturettes de 6 %. Cela représente environ 12 000 véhicules. Depuis quelque temps, on s’aperçoit que les conducteurs en milieu urbain n’hésitent pas à acheter ce type de véhicule. La vitesse en ville étant limitée à 50 km/h voire 30 km/h dans certaines zones, une voiture bridée à 45 km/h est donc tout à fait suffisante. Certains y voient une manière de faire des économies à la fois sur le prix de la voiture et sur le prix de l’auto-école. C’est d’ailleurs ce dernier argument qui attire les jeunes actuellement. Pour les mineurs de plus de 14 ans, c’est une manière d’accéder plus rapidement à une forme d’indépendance.

Faut-il un permis pour rouler en voiturette ?

On les appelle voiture sans permis, car vous n’avez pas besoin de passer le permis B pour les conduire. Comme les cyclomoteurs, leur vitesse maximum et leur puissance sont limitées. Néanmoins, il faut quand même obtenir des permis spéciaux. Pour utiliser une voiturette de type « quadricycle léger à moteur », il faut un permis AM que l’on obtient sans examen à l’issue d’une formation de 7 heures. Il est possible de l’obtenir dès l’âge de 14 ans. Par contre, pour les quadricycles lourds à moteur il faut un permis B1 qui nécessite de passer un examen similaire au permis de conduire classique, mais qui est accessible aux personnes de plus de 16 ans. Attention, ce dernier, contrairement au permis AM, dispose de points, attention aux infractions au Code de la route. N’oubliez pas que les voiturettes sont soumises aux mêmes réglementations que les voitures en matière d’assurance.