Et si vous compariez le coût annuel des 10 voitures les plus vendues en France ?

Pour être sûr de faire une bonne affaire et de maîtriser leur budget auto, les ménages français ont tout intérêt à prendre en compte le coût d’ entretien lors de l’achat d’un véhicule neuf. Vroomly révèle le véritable coût de l’entretien automobile afin de maîtriser son budget automobile. Si doux de leur part.

Afin de leur permettre d’acheter neuf en toute connaissance de cause, Vroomly, la première plateforme de mise en relation entre automobilistes et garagistes basée sur la confiance, dévoile le véritable coût d’entretien des voitures les plus vendues en 2017 sur les 10 prochaines années.

L’achat d’un véhicule neuf est un investissement financier important, le plus souvent guidé par le prix. Or, à l’usage, le coût réel d’un véhicule dépend de nombreux autres facteurs. Après l’acquisition, le carburant, l’assurance et l’entretien sont les plus gros postes de dépenses automobiles.

Si certains coûts sont clairement définis, les dépenses d’entretien courant du véhicule (vidange, filtres, bougies, plaquettes et disques…) sont toujours difficiles à estimer pour les automobilistes. Le budget entretien dépend à la fois du kilométrage annuel mais aussi du type de conduite, du carnet d’entretien et du garagiste. Ces dépenses d’entretien rentrent rarement dans les calculs et critères de choix d’une voiture. Pourtant, elles impactent réellement le budget auto, d’autant plus qu’elles augmentent de 2 à 3% chaque année.

Tableau entretien Top 10 auto
Source Vroomly

Entretenir un véhicule, combien ça coûte ?

Aujourd’hui, Vroomly joue la transparence et permet de connaître en 3 clics le juste prix de son entretien auto, toutes marques et modèles confondus chez des garagistes répartis dans toute la France. Pour aider les ménages à acheter un véhicule, la start-up a étudié le véritable coût d’entretien sur les 10 prochaines années des voitures les plus vendues en 2017. Les 10 modèles les plus vendues constituent 711 000 des 2M de véhicules particuliers commandés en 2017 en France (source CCFA). Pour réaliser cette étude, Vroomly s’est basé sur les données fournies par plus de 700 garagistes et des milliers d’internautes en France.

Le site a développé le premier algorithme capable de calculer le juste prix de l’entretien auto de toutes les marques et modèles du marché. Grâce à cet algorithme, Vroomly a pu calculer le coût d’entretien du Top 10 des ventes en 2017, en se basant sur le profil de l’acheteur-type, qui roule 12 000 km par an, au carburant essence, avec une motorisation et des finitions de milieu de gamme et qui réalise un entretien régulier de son véhicule dans un centre auto ou chez un garagiste indépendant.

Le coût de l’entretien ne dépend pas que du prix à l’achat !

Cette étude révèle qu’une voiture moins chère à l’achat n’est pas forcément moins chère à entretenir. D’abord d’une catégorie à une autre : les citadines polyvalentes (Clio IV, Sandero II, Peugeot 208), beaucoup plus abordables à l’achat que d’autres catégories, ne sont pas toujours les moins chères à entretenir. C’est d’ailleurs un SUV compact, le Renault Captur, qui est le moins cher à l’entretien, avec un coût annuel moyen de 412€ sur 10 ans, suivi de la Renault Clio IV à 422€.

C’est également le cas au sein d’une même catégorie. Si à l’achat, une Dacia Sandero II d’entrée de gamme est 39% moins chère que la moins chère des Renault Clio IV, leurs coûts d’entretien sont sensiblement les mêmes (440 € par an). Ce n’est cependant pas surprenant, puisque la Sandero II qui est construite à plus bas coût en Roumanie, est entretenue dans l’hexagone, au prix des pièces et de la main d’œuvre française.

Coûts d’entretien bon marché pour le Top 10 des voitures les plus vendues

L’étude Vroomly met également en avant que les constructeurs français, seuls à figurer dans le Top 10 des ventes en France, font de véritables efforts pour que le coût de maintenance de leurs best-sellers ne fassent pas flamber le budget auto de leurs clients. En achetant un véhicule parmi les plus vendus, les automobilistes font de bonnes affaires, avec un coût d’entretien annuel bon marché, compris entre 340 et 630 € par an sur 10 ans.

Ces coûts d’entretien peu chers s’expliquent d’abord par le prix des pièces. Acheter un véhicule dans le Top 10 est l’assurance de pièces détachées bon marché, notamment par rapport à des marques étrangères et des modèles plus haut-de-gamme. Autre enseignement, les motorisations essence des véhicules neufs concernés par le classement ont évolué, permettant de réduire les coûts d’entretien, quel que soit la catégorie.

Les constructeurs ont en effet développé ces dernières années de nouvelles motorisations essence qui permettent d’espacer la fréquence de certaines opérations d’entretien dont les vidanges mais aussi d’augmenter la durée de vie de la courroie ou de la chaîne de distribution.

Les principales différences de coût d’entretien dans notre classement s’expliquent d’ailleurs par le recours à une courroie de distribution – qui devra être changé au cours de la vie du véhicule – plutôt qu’à une chaîne de distribution conçue pour durer toute la vie du véhicule. C’est le cas des différences de prix entre les 4 véhicules Renault étudiés qui sont équipés de chaîne de distribution et les 4 véhicules Peugeot, tous équipés de courroie.

Tableau entretien Top 10
Source Vroomly

Avantage à la voiture électrique sur le coût de l’entretien

Un véhicule électrique doit être entretenu de manière régulière et de façon similaire à un véhicule thermique. Mais le VE offre quelques avantages :

Un entretien réduit avec la fin de la vidange d’huile. Elle devient anecdotique puisqu’un moteur électrique ne nécessite aucune lubrification ; Plus de boite de vitesse, ni d’embrayage donc moins de risque de casse et d’usure ; Des plaquettes de freins moins sollicitées grâce au système de récupération d’énergie au freinage ; Plus de courroie ! Tiens !? ne serait-ce pas la principale différences dans le coût d’entretien des véhicules les plus vendues en France en 2017, tous thermiques ? Oui ! Avec un VE plus de soucis.

Jusque 30% d’économie. Selon L’AVERE, les économies en entretien par rapport à un véhicule thermique de même catégorie, pour un même kilométrage, sont d’environ 25 à 30%.

Notre dernier essai de voiture thermique, la Ford Fiesta ST. Pour le plaisir !

Autobiz_LeMobiliste