CDG Express : la FNAM met le holà

Position de la FNAM sur le projet gouvernemental du CDG Express qui pourrait être financé en créant une taxe sur les passagers aériens dès 2017 soit 6 ans avant sa mise en service (horizon 2023) :

Les passagers aériens n’étant pas disposés à payer plus cher les billets d’avion, cette taxe portera de fait sur les compagnies aériennes, sous forme de charges additionnelles impactant directement et plus particulièrement la marge des compagnies aériennes françaises basées en France. Ceci est en complète contradiction avec la recherche d’une meilleure compétitivité de la plateforme.

Voici également l’avis de la FNAM (n°662) lors de l’enquête publique sur le lien ci-dessous : https://www.enquetepubliquecdgexpress.fr/p-liste-avis-page-5 

À propos de la FNAM


Principale organisation professionnelle du secteur aérien, la FNAM représente plus de 95% du secteur du transport aérien français (Aigle Azur, Air Caraïbes, Air France, Chalair, Corsair International, HOP! Air France, Transavia, XL Airways) soit plus de  100 000 emplois dont 72 000 emplois au sein des compagnies aériennes et 30 000 au sein de l’assistance en escale et des gestionnaires d’aéroports. Au travers de 8 groupements professionnels, elle représente plus de 370 entreprises et fédère 9 métiers : le transport de passagers et l’aviation d’affaires, le taxi aérien, le transport par hélicoptères, le transport de fret, la maintenance aéronautique, les services aéroportuaires, le travail aérien, les écoles de formation et désormais les drones.

www.fnam.fr

Communiqué de presse