L’État reconduit et réduit le bonus vélo à assistance électrique en 2018

Bonus vélo

Après un feuilleton digne des Feux de l’amour, un agacement manifesté par les professionnels du cycle et des Assises de la Mobilité pleine de promesses, l’Etat a annoncé la prolongation de l’aide de l’État sur le bonus vélo à assistance électrique après le 31 janvier 2018. Attention ! Elle a beaucoup changé et ne concerne plus tout le monde.

Quelle aide de l’État après le 31 janvier 2018 ?

Selon un brève du site du Service Public et de la direction de l’information légale et administrative, à partir du 1er février 2018 et pour pouvoir bénéficier de cette aide, il faudra :

  • Être majeur et domicilié en France ;
  • Être non imposable sur le revenu en 2017.

Autre nouveauté, ce bonus ne peut être attribué que si vous avez également bénéficié d’une aide à l’achat d’un vélo électrique par une collectivité locale (une mairie par exemple). Changement total de stratégie sachant que dans les conditions actuelles, l’aide de l’Etat et les subventions des collectivités locales ne sont pas cumulables. A partir du 1Er février, elles seront liées.

Toujours selon la brève du 17 janvier 2018 du site du service public, le montant du bonus ne peut :

  • ni être supérieur au montant de l’aide à l’achat d’un vélo électrique attribuée par la collectivité locale ;
  • ni avoir pour effet de porter le cumul des 2 aides au-delà du plus faible des 2 montants  (20 % du coût d’acquisition TTC du vélo ou 200 €).

Il est important de préciser que les véhicules concernés ne peuvent pas avoir un moteur d’une puissance supérieure à 3kW, ni utiliser des batteries au plomb. Pour en bénéficier, il vous suffira d’envoyer la preuve d’achat de votre VAE à l’Agence de Services et de Paiement.

Les conditions d’obtentions du bonus vélo sont-elles définitives ?

Pour la FUB, ce décret marque la suppression déguisée du bonus vélo. Plébiscitée par plus de 250 000 Françaises et Français, la fédération regrette déjà la simplicité et le caractère universelle de cette aide : 20% du prix d’achat dans la limite de 200 euros, pour tous, sans cumul avec les aides locales. Avec un budget divisé par 10 par rapport à 2017 (5 millions seulement budgétés sur 2018), la FUB aurait aimé une différenciation du montant par tranche de revenus et ne pas écarter les foyers fiscaux imposables. Son président, Olivier Schneider, annonçait sur France Inter que : « ce bonus VAE ne bénéficiera à quasiment personne ».

Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports, en collaboration avec la Ministre de la Santé, le Ministre de l’Education National et la Ministre des Sports, a annoncé un plan vélo pour le mois de février 2018. Plan vélo qui a donné une première piste avec la systématisation de l’apprentissage du vélo dès l’école primaire. Le bonus vélo sera une des composantes majeure de ce plan vélo 2018. Si l’Etat veut se donner les moyens d’assurer une transition écologique claire et efficace en s’appuyant sur l’usage du vélo, il sera déterminant d’ouvrir au plus grand nombre l’accès à cette aide. 

Il n’est donc pas impossible de voir la situation évoluer avec la mise en place du plan vélo tant attendu.

Nouveau sur Le Mobiliste !

Envie d’acheter un vélo à assistance électrique et de bénéficier des subventions ?

Profitez des contacts et des prix Le Mobiliste. Demandez 3 devis à nos partenaires distributeurs. Triés sur le volet, ils vous accompagneront dans toutes vos démarches administratives. J’en profite !

Notre dernier essai de vélo à assistance électrique (VAE)