Bonus écologiques 2018 : que reste-t-il ?

Bonus 2018

Il est temps d’y voir plus clair sur le projet de la première loi de finance du quinquennat d’Emmanuel Macron. Quelles sont les nouvelles mesures appliquées au marché de l’électromobilité ? Que va-t-il se passer à partir du 1er janvier 2018 ? Qu’ont-ils fait des bonus ?

La voiture électrique

« Jusqu’ici tout va bien ». Le bonus de 6 000 € sera maintenu en 2018 avec une aide toujours limitée à 27 % du prix d’achat de la voiture. Les véhicules utilitaires légers restent concernés.

Nous noterons une baisse sur la prime à la conversion, cumulable avec le bonus, sera réduite à 2 500 € au lieu des 4 000 € actuels soit une aide totale pouvant atteindre les 8 500 €.

La voiture Hybride

Fin du bonus écologique de 1 000 € et baisse à 1 000 € de la prime à la conversion (2 500 € actuellement). Soit 1 000 € pour échanger un véhicule diesel destiné à la destruction, à la casse, contre une hybride rechargeable neuve.

Lorsque l’on connaît le prix moyen d’une voiture hybride rechargeable, le gap entre ces deux mondes est tellement énorme qu’il rend risible le « coup de pouce ».

La voiture hybride semble évoluer envers et contre tous. 2017 avait sonné le glas du bonus pour les hybrides simples, 2018 se charge de l’hybride rechargeable.

Les deux-roues électriques

Le bonus pour les deux, trois-roues et quadricycles 100 % électriques supérieurs à 3 kW baisse de seulement de 100 € sur sa valeur maximale. La prime passant de 1 000 € à 900 €.

Le marché connaît une forte croissance et de nombreux modèles vont arriver sur le marché d’ici la fin de l’année. Les deux-roues électriques pourront profiter encore un an du soutien de l’Etat.

Vélo à assistance électrique

Le grand perdant ? Nous y répondrons prochainement. En attendant, le bonus de 20% de la valeur d’achat d’un VAE (dans la limite de 200 €) devrait être définitivement arrêté à compter du 1er février 2018.

Les propos du ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin ne laissent pas la place aux doutes :

« Nous avons considéré que ce n’était pas à l’Etat de continuer à subventionner le vélo à assistance électrique, dans la mesure où quand il l’avait fait, les collectivités locales ne le faisaient pas »

Alors que le marché du VAE est annoncé à plus de 220 000 unités vendues en 2017 (+60% par rapport à 2016), les professionnels ont décidé de ne pas en rester à ces déclarations et comptent bien garder ce bonus. Pour l’heure, le Gouvernement estime que cet effort doit être celui des collectivités locales. Rappelons que bon nombre d’entre elles avaient cessé cette subvention en 2017 après la forte demande de 2016. Plus de budget…

Easytrip