Voiture à hydrogène : 6 500 véhicules vendus dans le monde

Toyota Mirai moteur hydrogène

Alors que Hyundai fait l’actualité avec son SUV à hydrogène NEXO, les voitures équipées d’une pile à combustible sont commercialisés et sur nos routes depuis 2014. Il s’agissait déjà de Hyundai et de son IX35. Ce micro marché plein d’avenir compte, fin 2017, presque 6 500 modèles mis sur les routes du monde. La majorité d’entre eux roulent en Californie.

Toyota par KO

Si l’introduction est pour Hyundai, le marché est à Toyota. Nous connaissons Toyota comme pionnier de l’hybridation dite simple de véhicules, moins comme le plus gros vendeur de voitures électriques à pile à combustible. La Mirai représente plus de 75% du marché et 3 000 d’entre elles ont été vendues en Californie. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter car le décret que vient de signer le gouverneur Jerry Brown, avec un objectif de 5 millions de voitures électriques en circulation pour 2030, devrait permettre à la Californie d’accentuer son avance.

Quel avenir pour la voiture à Hydrogène ?

Commençons par rappeler que les ventes des véhicules à pile hydrogène ont plus que doublé en 2017 par rapport à 2016. 6 500 modèles c’est peu, certes, mais tout est à faire. Le réseau de ravitaillement est quasiment inexistant. Se lancer dans l’achat d’une voiture à pile à combustible ressemble à une aventure écologique comme nous aimons les raconter.

A l’heure où le diesel se meurt et le moteur thermique doit s’accommoder de l’électrique, la pile à combustible se présente comme une alternative crédible à la voiture électrique à batterie.

L’usage sera déterminant sur ce marché. La technologie hydrogène offre des similitudes avec les habitudes à la pompe des voitures thermiques. Il faut passer en station et payer selon le volume consommé. L’avantage est que l’on y reste maximum 3 minutes pour un coût similaire au plein d’un véhicule diesel en 2017 (environ 50 euros les 500km). Imbattable sauf pour une voiture électrique.

Les stations hydrogènes arrivent… à leur rythme. Air Liquide notre géant de l’énergie hydrogène français, annonçait en janvier par la voix de son PDG, Benoît Potier, que : « l’avenir de l’automobile passe par l’hydrogène ». Si Air Liquide le dit et s’y met, la France pourra jouer la première place des stations ravitaillement dans le monde. Un enjeu économique et politique crucial pour notre pays.

En attendant une plus grande homogénéité pour l’approvisionnement en gaz, de nombreux constructeurs arrivent sur ce marché comme Kia, BMW, Mercedes, Lexus et Tata Motors. De quoi annoncer un avenir de radieux à la pile à combustible ? Un avenir c’est certain. La voiture électrique ne peut répondre à toutes les attentes et résoudre tous les problèmes des automobilistes. Le marché de l’automobile a impérativement besoin de solutions comme la voiture hybride rechargeable et la voiture à hydrogène.

Un prix bientôt ajusté

Toyota assure qu’en 2025 une voiture comme la Mirai coûterait le prix d’une hybride équivalente. Une Prius étant affichée dans la même gamme de tarif qu’une Hyundai Ioniq électrique, le scénario du constructeur japonais mettrait la voiture à hydrogène à peu près au niveau d’une électrique à batterie.


Nouveau sur Le Mobiliste !

Vous roulez en électrique ou en hybride rechargeable ?

Installez chez vous votre propre borne. Demandez un devis et bénéficiez de tarifs préférentiels négociés par Le Mobiliste.

J’en profite prestement


 

Autobiz_LeMobiliste